L’Orchestre Dijon Bourgogne

ensemble régional associé

Né en 2009, l’Orchestre Dijon Bourgogne réuni aujourd’hui quarante-six musiciens permanents.

Véritable outil musical de coopération entre les collectivités territoriales et la population, l’ODB propose chaque année à Dijon et en région une saison symphonique, lyrique et de concerts de musique de chambre, ainsi que des actions artistiques qui lui permettent d’être présent différemment auprès de tous les spectateurs.   

Après trois années de construction des publics et du répertoire, l’Orchestre Dijon Bourgogne est  aujourd’hui reconnu pour sa qualité, son originalité dans le choix de sa politique artistique et son  adaptation aux nécessités de remettre la musique vivante au plus près des générations en devenir.

L’ODB est membre de l’Association Française des Orchestres et fait aujourd’hui partie des orchestres permanents sur le territoire national. Il répond ainsi à sa vocation de permanence artistique avec une présence sur toute la Bourgogne. Toujours aussi impliqué dans l’action culturelle comme dans la création musicale, l’orchestre a à cœur de diffuser son répertoire dans toute la région dans le même esprit que ces dernières saisons : qualité des rencontres et convivialité des échanges.

Pour garantir une continuité dans le projet artistique et un travail de qualité toujours plus exigent, l’Orchestre Dijon Bourgogne a nommé, en mars 2013, son chef principal et conseiller artistique.

Gergely Madaras prend ses fonctions pour trois ans dès la saison 2013|2014 et associe désormais son nom mais surtout ses qualités musicales, artistiques et humaines au projet de l’orchestre pour contribuer à son développement et le porter à son plus haut niveau. 

 

L’Orchestre Dijon Bourgogne est subventionné par la Ville de Dijon, le Conseil Régional de Bourgogne, le Conseil Général de Côte d’Or et le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Bourgogne.

 

Gergely Madaras

 

Né en 1984 à Budapest, Gergely Madaras commence par étudier la flûte, le violon et la composition. Il obtient son Master de direction d’orchestre à l’Université de Musique et d’Arts du Spectacle de Vienne ainsi qu’un Master de flûte à l’Académie de Musique Franz Liszt de Budapest. Il étudie aux côtés de Mark Stringer et d’Henrik Pröhle.

 

Gergely Madaras gagne rapidement une réputation internationale comme l’un des jeunes chefs européen les plus passionnants de sa génération. Il obtient la bourse Charles Mackerras de l’English National Opera (dont il est le premier bénéficiaire) et travaille aux côtés du chef d’orchestre Edward Gardner qu’il assiste également sur plusieurs productions de la saison.  L’année 2012/2013 marque ses débuts à l’English National Opera dans la nouvelle production de la Flûte enchantée dans une mise en scène de Simon McBurney.

 

Après des débuts au Musikverein de Vienne en 2010 avec l’Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne, il dirige de nombreux orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de la radio de Bruxelles, l’Orchestre Philharmonique de Bergen, l’Orchestre Philharmonique de Wroclaw (Pologne), le Manchester Camerata, Sinfonia Viva, l’Orchestre Symphonique de Budapest, les orchestres de chambre de Vienne et de Saint-Pétersbourg.

 

En 2013, il fait ses débuts au Festival de Lucerne aux côtés de Pierre Boulez, et prend part à la rétrospective sur George Benjamin au festival MiTo Settembre Musica, à Turin et Milan. 

Durant la saison 2011/2012, Gergely Madaras a dirigé le Royal Concertgebouw Orchestra, le London Symphony Orchestra et le Hallé Orchestra dans une masterclass publique sous les conseils de Mariss Jansons, Sir Colin Davis et Sir Mark Elder.

Il travaille de nouveau avec le Manchester Camerata et le Grazioso Chamber Orchestra de l’Orchestre National Philharmonique de Hongrie, puis fait ses débuts avec l’Orchestre Dijon Bourgogne, le MAV Symphony Orchestra, et l’Ensemble Hezarfen d’Istanbul.

 

Titulaire de la bourse Leverhulme Junior Fellow pour la direction d’orchestre, délivrée par le Royal Northern College of Music de Manchester, il étudie la direction au Centre de Musique Tanglewood (qui reçoit en 2009 le prestigieux invité Seiji Ozawa) ainsi qu’à l’Académie Américaine de direction d’Aspen.

Il travaille et étudie plusieurs années auprès de chefs tels que Pierre Boulez, James Levine, Herbert Blomstedt, Sir mark Elder et David Zimman. Entre 2011 et 2013, il est chef-assistant de Pierre Boulez à l’Académie du Festival de Lucerne, et, en juin 2012, assiste Sir Mark Elder pour l’inauguration de l’Orchestre Mondial d’Aldeburgh.

 

En tant que chef lyrique, il fait ses débuts avec l’Opéra Vanessa, de Samuel Barber, au Royal Northern College of Music Opera qu’il retrouvera pour diriger Albert Herring de Benjamin Britten, en 2011. Cette même année, Gergely Madaras est un des trois finalistes du 52ème Festival International des Jeunes Chefs de Besançon et remporte le prix Arte Live Web. En 2011 toujours, Gergely Madaras reçoit le Premier Prix Junior, la plus prestigieuse récompense délivrée chaque année en Hongrie et qui distingue de jeunes artistes remarquables, aussi réputée que le Klassz Talent Award délivré par le Ministère Hongrois des Ressources nationales.

 

Gergely Madaras est aussi exceptionnellement productif dans le domaine de la musique contemporaine. Il fait régulièrement des apparitions dans les Festivals tels que le Wien Modern, le Festival de Musique Contemporaine de Tanglewood et l’Académie du Festival de Lucerne.

En 2004, il fonde avec Noemi Gyori le Festival IKZE (Festival des Jeunes compositeurs de musique contemporaine). Le festival est devenu l’un des plus importants évènements de musique contemporaine en Hongrie et a accueilli, durant ces six années d’existence, 109 œuvres  et 42 compositeurs qui ont rassemblé quelques 200 musiciens.

 

Gergely Madaras est chef principal et conseiller artistique de l’Orchestre Dijon Bourgogne.

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez l’Orchestre Dijon Bourgogne
sur son site:
http://www.orchestredijonbourgogne.fr/