Boléro

Anima Eterna Brugge

Musique

ANIMA ETERNA BRUGGE
DIRECTION MUSICALE Jos van Immerseel
VIOLON Chouchane Siranossian
PIANO Claire Chevallier*

Ensemble & Artistes associés

*Piano Erard, 1905, collection particulière

  • PROGRAMME 

    MAURICE RAVEL
    (1875-1937)
    Boléro (1928)

    Rhapsodie Espagnole (1907)
    i Prélude à la nuit (Très modéré)
    ii Malagueña (Assez vif)
    iii Habanera (Assez lent et d’un rythme las)
    iv Feria (Assez animé)

    Tzigane, Rhapsodie de concert pour violon et orchestre (1924)

    Entracte

    MANUEL DE FALLA
    (1876-1946)
    Nuits dans les jardins d’Espagne, impression symphoniques pour piano et orchestre (1916)
    i En el Generalife
    ii Danza Lejana
    iii En los jardines de la sierra de Córdoba

    GEORGES ENESCO
    (1881-1955)
    Rhapsodie roumaine n°1 op.11 (1901) 

  • RENCONTRE 

    RENCONTRE avec Jos van Immerseel à l’issue du concert
    Foyer-bar de l’Auditorium
    MARS
    ven 11 21h30

  • DISTRIBUTION 

    Amélie Michel, Florence Aoustet  flûtes

    Anne Pustlauk flûte & piccolo

    Klaas Van Middelkoop piccolo

    Peter Tabori hautbois

    Seung Kyung Lee hautbois et hautbois d’armore

    Stefaan Verdegem cor anglais

    Elizaveta Shklyaver, Diederik Ornée clarinettes

    Peter Rabl clarinette basse

    Arno Bornkamp, Niels Bijl saxophones

    Augustin Humeau, Yves Pichard, Romain Tiratay bassons

    Séverine Longueville contrebasson

    Ulrich Hübner, Martin Mürner, Helen MacDougall, Jörg Schulteß cors

    Thibaud Robinne, Sebastian Schärr trompettes

    Nicolas Isabelle, Dave Hendry trompettes et cornets

    Timothy Dowling, Carolus Gevers, Gunter Carlier trombones

    Marc Girardot tuba

    Jan Huylebroeck timbales

    Wim De Vlaminck, Luk Artois, Christian Miglioranza, Barry Jurjus, Glenn Liebaut, Peter Hartmann percussions

    Jan Lust célesta

    Marjan de Haer, Gwyneth Wentink harpes

    Jakob Lehmann, Isabella Bison, Balázs Bozzai, Laura Johnson, Malina Mantcheva, László Paulik, Lea Schwamm, Fiona Stevens, John Meyer, Marieke Bouche, Cécile Dorchêne, Barbara Erdner, Pauline Kostense, Albrecht Kühner, Tokio Takeuchi, Angelika Wirth violons

    Frans Vos, Erzsebet Ádám, Noah Mayer, Gabrielle Kancachian, Bernadette Verhagen, Manuel Visser altos

    Sergei Istomin, Dmitriy Dikhtyar, Nicholas Selo, Pavel Serbin, Regina Wilke, Verena Zauner violoncelles

    Beltane Ruiz Molina, Ben Faes, Mattias Frostenson, Matthias Scholz contrebasses

Ravel voulait mettre en exergue de sa partition : « Enfoncez-vous bien cela dans la tète ! » Inlassablement répétée pendant une quinzaine de minutes sur un rythme immuable, sans variation ni aucune modulation, sinon in extremis avant que le morceau ne s’effondre sur lui-même, la mélodie simple en apparence du Boléro — « mais bien peu de musiciens professionnels sont capables de reproduire de mémoire, sans une faute de solfège, la phrase entière qui obéit à de sournoises et savantes coquetteries » selon le critique Emile Vuillermoz — ne subit qu’un long et progressif crescendo créé par la seule adjonction régulière d’instruments. Ravel se doutait-il en composant cette pièce en forme de boutade, que cette « expérience très limitée » deviendrait l’une des plus connues du répertoire ? L’Impressionnisme musical français d’avant-guerre fut un mouvement qui rayonna bien au-delà de nos frontières et toucha nombre de musiciens européens qui vinrent à Paris l’étudier à sa source. Parmi eux, l’espagnol De Falla et le roumain Enesco surent en tirer un langage personnel. Nuits dans les Jardins d’Espagne nous plonge dans l’atmosphère des chaudes et entêtantes nuits andalouses, avec un art de l’évocation sensuelle qui répond au Nocturne de la Rhapsodie Espagnole, tandis que la Rhapsodie roumaine d’Enesco revisite la tradition du violon tzigane. Dans toutes ces pièces, la couleur et le timbre sont des éléments fondamentaux et structurants. En revenant aux instruments de l’époque, avec pour les bois notamment leur facture si spécifique, Jos van Immerseel nous les offre dans leurs teintes d’origine.

Ajouter au calendrier
Auditorium
  • mars 2016
    • vendredi 11 à 20h00
Tarif A
de 5,50€ à 57€
Durée
1h50 avec entracte

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.