L’Orfeo

Monteverdi

Opéra

L’Orfeo, favola in musica

EN ITALIEN, SURTITRÉ EN FRANÇAIS 

CRÉÉ au Théâtre de la Cour de Vincent Ier de Mantoue le 24 février 1607


LIVRET Alessandro Striggio
MUSIQUE Claudio Monteverdi

LES TRAVERSÉES BAROQUES
DIRECTION MUSICALE Étienne Meyer

MISE EN SCÈNE Yves Lenoir

CHORÉGRAPHIE  Émilie Bregougnon
SCÉNOGRAPHIE Céline Perrigon
COSTUMES Marie La Rocca
LUMIÈRES Victor Egée
MAQUILLAGE, COIFFURE, PERRUQUES Isabelle Lemeilleur
CHEF DE CHANT Pierre Gallon

avec le mécénat du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne

  • DISTRIBUTION 

    ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Marcin Lakomicki

    ORFEO Marc Mauillon
    EURIDICE Marine Chagnon
    MUSICA Emmanuelle de Negri
    MESSAGGIERA Eva Zaïcik
    NINFA Capucine Keller
    PROSPERPINA Claire Lefilliâtre
    SPERANZA Kangmin Justin Kim
    PLUTONE Frédéric Caton
    CARONTE Renaud Delaigue
    APOLLO Tomáš Král
    PASTORE 1 Antonio Giovannini
    PASTORE 2 & SPIRITO 1 Benjamin Alunni
    PASTORE 3 & SPIRITO 2 Vincent Bouchot
    SPIRITO 3 Guilhem Worms

    CHŒUR Marie-Frédérique Girod, Cécile Granger, Cécile Dalmon, Alice Kamenezky (soprani), Sophia Patsi, Josquin Gest (alti), François Roche, Olivier Fichet (ténors), Thomas van Essen (baryton), Sydney Fierro (basse)

    DANSEURS Farid Ayelem Rahmouni, Marc Brillant, Onofrio Zummo

  • PRODUCTION 

    Opéra de Dijon

Si L’Orfeo de Monteverdi est considéré comme le premier chef-d’œuvre dans l’histoire de l’opéra c’est sans aucun doute lié au génie dramatique propre de Monteverdi qu’il le doit, qui, pour la première fois, réussit la subtile alliance du mot, de la note et de l’affect…

Dans L’Orfeo, Monteverdi donne à la figure mythique du poète parti chercher sa bien-aimée aux enfers une incarnation prodigieusement humaine et incroyablement moderne.

Yves Lenoir, metteur en scène, dont vous avez pu apprécier le travail dans sa reprise de Castor & Pollux de Rameau (septembre 2014), s’est lancé à la poursuite d’une nouvelle incarnation du mythe en allant chercher Orphée, dans la chambre d’un Chelsea Hotel peuplé de créatures tout droit sorties de la Factory d’Andy Warhol.

Après La Pellegrina en 2014, Étienne Meyer et Les Traversées Baroques seront à nouveau aux pupitres pour déployer, autour d’une distribution où brillent jeunesse et excellence, les ors et les soufres de ce Walk on the Wild Side baroque.





Vous aimerez également…

Orphée & Eurydice de Gluck les 4, 6 & 8 janvier 2017 

Le retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi les 31 mars & 2 avril 2017


ATELIER ENFANTS
OCTOBRE
dim 2 15h

venez en famille !


RENCONTRE
avec Yves Lenoir
OCTOBRE
dim 2 18h

Ajouter au calendrier
Auditorium
  • septembre 2016
    • vendredi 30 à 20h00
  • octobre 2016
    • dimanche 02 à 15h00
    • mardi 04 à 20h00