Monstres, sorcières & magiciens

Français

Opéra en concert

LE CONCERT D’ASTRÉE

DIRECTION MUSICALE Emmanuelle Haïm
BAS-DESSUS Anne Sofie von Otter
BASSE-TAILLE Laurent Naouri

Ensemble & Artistes associés



  • PROGRAMME 

    EXTRAITS D’OPÉRAS DE LULLY, CHARPENTIER, RAMEAU...

    JEAN-FÉRY REBEL (1666-1747)
    Les Elémens (1737), extrait 
           Le Chaos

    JEAN-BAPTISTE LULLY (1632-1687) 
    extraits des tragédies lyriques Thésée (1675)
          Air de Médée « « Ah, faut-il me venger en perdant ce que j’aime »  -  Acte V, scène 1
          Médée et le Roi « Ce vase par mes soins »  -  V,3
          Médée et le Roi « Oublions le passé »  -  V,4
          Médée « Vous n’êtes pas encore délivrés de ma rage »  -  V,6
          Ritournelle -  V,6

    Persée (1682)
          Air de Méduse « J’ai perdu la beauté » - III,1

    Acis et Galatée (1686)
          Marche pour l’entrée de Polyphème - Polyphème « Je regarde partout » - I,7
          Prélude - Polyphème et Galatée « Vous voyez, charmante Déesse » - I,8
          Chaconne de Galatée « Qu’une injuste fierté nous cause de contrainte » - II,5
          Galatée « Mais, je vois le cyclope » - II,5
          Marche pour l’entrée de Polyphème et de sa suite  -  II,6
          Polyphème «  Qu’à l’envie, chacun s’empresse » et « Connais, puissant amour » - II,6
          2ème air pour les Cyclopes  -  II,6
          Polyphème « Je suis content de vôtre zèle »  -  II,6
          Polyphème et Galatée « Chaque moment me tue »  -  II,7

    Armide (1686)
         Ouverture
         Air d’Armide « Ah, si la liberté me doit être ravie » -  III,1
         Air d’Armide « Venez, Haine implacable » -  III,3
         La Haine « Je réponds à tes vœux » et « Plus on connaît l’amour »-  III,4
         1er air  -  III,4   
         La Haine « Amour, sors pour jamais »  -  III,4
         2ème air  -  III,4      
         La Haine « Sors du sein d’Armide »  -  III,4
         Armide « Enfin, il est en ma puissance »  -  II,5

      Entracte

      MARC-ANTOINE CHARPENTIER (1643-1704)
      Médée (1693), extraits
           Médée « Quel prix de mon amour »  -  III,3
           Médée et Créon « Vos adieux sont-ils faits »  -  IV,6
           Médée et Créon « Mon pouvoir t’est connu »  -  IV,8
           Créon « Noires divinités »  -  IV,9

        JEAN-PHILIPPE RAMEAU (1683-1764)
        Dardanus (1739), extraits 
             Ritournelle et entrée d’Isménor « Tout l’avenir est présent à mes yeux »  -  II,1
             Invocation d’Isménor « Entendez ma voix souveraine »  -  II,3
             Air grave  -  II,3
             Isménor « Suspends ta brillante carrière »  -  II,3
             Air vif  -  II,3

        JEAN-MARIE LECLAIR (1697-1764)
        Scylla et Glaucus (1746), extraits 
             Ouverture
             Circé « Et toi dont les embrasements » suivi de « Noires divinités »  -  IV,4
             1er air des Démons  -  IV,5
             Circé « Brillante fille de Latone »  -  IV,5
             2nd
        air des Démons  -  IV,5


        • POUR ALLER PLUS LOIN 

          ATELIER ENFANTS
          MARS
          dim 20 15h

        • DISTRIBUTION 

          David Plantier, Emmanuel Curial, Maud Giguet, Céline Martel, Clémence Schaming violons 1

          Agnieszka Rychlik, Giorgia Simbula violons 2

          Matthieu Camilleri, Isabelle Lucas violons 2 / alto

          Laurence Duval, Myriam Cambreling, Diane Chmela, Delphine Millour altos

          Felix Knecht*, Ariane Lallemand violoncelles

          Isabelle Saint-Yves* viole de gambe

          Nicola Dal Maso* contrebasse

          Olivier Benichou, Jacques-Antoine Bresch flûtes traversières

          Jean-Marc Philippe, Nathalie Petibon hautbois

          Philippe Miqueu basson

          Sylvain Fabre percussions

          Eric Bellocq* luth

          Mathieu Dupouy* clavecin

          *continuo

        Téléchargez le livret du concert !

        Les êtres surnaturels issus du monde musical anglais n’ont plus de secret pour vous ? Loin d’avoir été impressionnés par leurs audaces maléfiques, vous vous sentez prêts à en affronter de nouvelles ? Alors revêtez votre armure, prenez écu, heaume, haubert et épée et poursuivez l’aventure, cette fois en terre française. Mais, direz-vous, peut-il y avoir des monstres au pays de la bienséance ? L’opéra français, codifié par Lully à la demande de Louis XIV, dans ce siècle qui vit naître la tragédie classique et érigea la Raison et la Mesure comme vertus cardinales et le bon goût comme art de vivre, peut-il se peupler de créatures qui vivent de démesure, d’excès et de dévorante passion ? Eh bien oui, vous répondent Charpentier, Lully, Rameau et les autres. Il n’est pour s’en convaincre que d’écouter ce Chaos qui ouvre Les Élémens de Jean-Féry Rebel — et qui ouvrira ce concert —, qui peint le bouillonnant cataclysme matriciel de l’univers par les seuls pouvoirs de l’harmonie. Et que dire des imprécations de Médée, lavant dans le sang de ses propres enfants l’outrage de sa répudiation, des danses des démons infernaux d’Hippolyte et Aricie et Castor & Pollux ? Pour parfaire la démonstration en musique et porter votre plaisir au plus haut, Emmanuelle Haïm et le Concert d’Astrée se sont cette fois encore entourés d’artistes parmi les plus prestigieux, qui défendent ce répertoire sur les grandes scènes du monde entier : Anne Sofie von Otter et Laurent Naouri. Sorcières et magiciens n’auront qu’à bien se tenir face à leurs charmes ensorcelants !