musique
Auditorium
Février
mar1220h

Artiste en résidence

Tarif B de 5,50€ à 44€

Durée 1h30 environ

Aimez-vous (toujours) Brahms ?
Les Dissonances

les dissonances

Programme

  • BRAHMS Symphonie no4 en mi mineur op.98
    ZEMLINSKY Quatuor à cordes no2 op.15
    SCHOENBERG Kammersymphonie no1 op.9

 

Le second grand  moment du cycle Brahms des Dissonances commence avec la quatrième symphonie, la dernière, la plus complexe et la plus aboutie du compositeur. Cette Quatrième automnale, avec son humeur tourmentée et fougueuse, ses étranges balancements indécis et ses rythmes diaboliquement superposés, son hommage à Bach dans le finale, construit sur un thème de la cantate «Nach Dir Herr» BWV150 dont le compositeur tire le plus formidable mouvement de variations sorti de sa plume est un véritable défi pour un orchestre qui continue à se passer de chef, préférant la libre participation de tous à l’œuvre collective.

Ils enchainent avec la redoutable et jouissive Symphonie de Chambre op.9 de Schoenberg, qui enchâsse dans sa forme sonate en un seul mouvement toute la structure de la symphonie classique, dans un éclatement des timbres et une division des pupitres hallucinants.

C’est Zemlinsky qui complète ce programme.Compositeur auquel on s’intéresse à nouveau depuis peu, il est un maillon essentiel de cette chaîne musicale qui conduit de Brahms à Webern. Ami de Malher, beau-frère de Schoenberg, sa musique illustre, et particulièrement dans ce deuxième quatuor, le point ultime du post-romantisme avant la bascule dans l’univers atonal.

Coproduction

  • Les Dissonances, Opéra de Dijon, Cité de la musique