musique
Auditorium
Octobre
sam620h

Tarif C de 5,50€ à 33€

Durée 2h environ

Aller plus loin

  • AVEC LE SOUTIEN

    de Art & fact

    Architecture

Événements liés

Debussyades – Ravel
& Debussy

VIOLON David Grimal

VIOLONCELLE Xavier Phillips

PIANO Claire Désert

Programme

  • DEBUSSY Sonate pour violon & piano en sol mineur

    RAVEL Sonate pour violon et violoncelle en la mineur ( « À la mémoire de Claude Debussy » )

    RAVEL Trio avec piano en la mineur

    DEBUSSY Préludes – deuxième livre : Feuilles Mortes, Ondine, Feux d’Artifice

Debussy et Ravel… Les deux noms sont associés dans l’esprit de tout mélomane lorsqu’il s’agit de musique française de ces premières années du xxe siècle… Et pourtant, les relations entre les deux compositeurs furent extrêmement complexes et parfois teintées des rivalités avivées par les stériles querelles de leurs thuriféraires respectifs sur la paternité de telle ou telle idée ou invention… Bien que la différence d’âge entre les deux compositeurs soit importante — Ravel a treize ans de moins que Debussy — l’influence fut en effet à double sens entre ces deux génies. La formation même de Ravel se fit à une époque où Debussy représentait la pointe aiguë de l’avant-garde musicale française, et son art indépendant et iconoclaste ne pouvait qu’exercer son emprise sur le jeune musicien. Mais à rebours, dès ses premières œuvres publiées, Ravel fut un aiguillon permanent pour son aîné, qui voyait une relève à la personnalité musicale bien affirmée pointer le bout de son nez, le poussant à remettre sans cesse son art en question, d’autant plus que les territoires musicaux qu’ils exploraient étaient souvent proches. Mais l’estime artistique réciproque qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre n’en fut jamais véritablement remise en cause, bien que leur relations personnelles soient quasi inexistantes.

 

Deux membres éminents des Dissonances et la pianiste renommée Claire Désert nous entraînent dans cette relation ambiguë grâce à trois chefs-d’œuvre de leur musique de chambre, où la dernière partition achevée d’un Debussy rongé par le cancer dialogue avec celle que Ravel écrivit en hommage au musicien disparu…