musique
Auditorium
Juin
jeu1320h

Tarif D de 5,50€ à 20€

Durée 1h30 environ

Quatuor
Belcea

violon Corina Belcea, Axel Schacher
alto Krzysztof Chorzelski
violoncelle Antoine Lederlin

Programme

  • MOZART Quatuor à cordes no22 en si bémol majeur k.589

    BRITTEN Quatuor à cordes no1 en ré majeur op.25

    BRAHMS Quatuor à cordes no2 en la mineur op.51 no2

 

La saison viennoise de l’Opéra de Dijon se clôt avec le retour du Quatuor Belcea, admiré en 2008 dans un programme déjà largement centré sur le style qui s’est épanoui dans cette ville. La saison se referme donc avec le genre du quatuor, intimement lié à la cité impériale qui en fut pendant presque cent cinquante ans la capitale, lui donnant ses lettres de noblesse et le portant à une complexité et une hauteur de vue qui en firent le sommet de la musique de chambre. Car si le deuxième quatuor de Brahms, secret et en demi-teinte, fut composé en 1873 dans les brumes du port de Hambourg dont il porte en lui les ombres mystérieuses, c’est à Vienne, et à la trinité du quatuor classique, Haydn, Mozart et Beethoven, qu’il se réfère, entre en dialogue et en contrastes. Frei Aber Einsam : Libre mais seul… Cette devise du violoniste Joachim que Brahms reprend à son compte en en faisant l’exergue de son quatuor (les notes fa – la – mi, F – A – E en notation allemande, forment la base de l’introduction) pourrait bien symboliser non seulement la vie du compositeur, célibataire et indépendant, et le prix qu’il dut en payer, mais aussi sa situation dans le siècle, lui qui fut le dernier représentant assumé de cet art classique qu’il savait condamné.