Campra | Requiem

Emmanuelle Haïm | Le Concert d’Astrée

Musique

ENSEMBLE ASSOCIÉ
CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT D’ASTRÉE
DIRECTION MUSICALE
 Emmanuelle Haïm


  • DISTRIBUTION  

    DESSUS Marie Perbost
    HAUTE-CONTRE Samuel Boden
    TAILLE Zachary Wilder
    BASSE-TAILLE Victor Sicard

  • PROGRAMME 

    CAMPRA Messe de Requiem
    RAMEAU In convertendo Dominus
    MONDONVILLE In exitu Israël 

On ignore tout des circonstances et de la date de composition du Requiem d’André Campra, qui demeure une des œuvres majeures de la musique religieuse française du XVIIIe siècle. Particularité de cette partition étonnante : l’omission de certaines parties du texte, qui contribue à orienter cette messe plutôt vers la paix et la clémence du Tout-Puissant que vers sa colère au jour du Jugement dernier. La couleur générale qui en résulte n’est pas sans annoncer celle des Requiem de Fauré et Duruflé. Spécificité de la musique sacrée française, le genre du grand motet relève, au même titre que la tragédie lyrique, de la création ad hoc d’un idiome national. In convertendo Dominus de Rameau est notamment célèbre pour la majestueuse fugue qui le conclut. In exitu Israël de Mondonville reprend l’épisode du passage de la Mer Rouge par les Hébreux, et donne au compositeur l’occasion de faire montre des extraordinaires talents révélés en 2018 dans Amour & Psyché.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.