Cinq Ryoanji

Danse

Pièce musicale et chorégraphique pour six musiciens et cinq danseurs (création 2012)

 

CHORÉGRAPHIE Olivia Grandville

Musique John Cage


  • Distribution 

    CHORÉGRAPHIE Olivia Grandville
    DANSE Franck Beaubois, Blandine Minot, Annabelle Pulcini, Audrey Gaisan-Doncel, Manuel Vallade

    création lumière Yves Godin

    son Laurent Sassi

    ENSEMBLE]H[IATUS
    Lê Quan Ninh (percussions),
    Hubertus Biermann (contrebasse),
    Géraldine Keller (soprano),
    Thierry Madiot (trombone),
    Hélène Mourot (hautbois),
    Angelika Sheridan (flûte)

2012 marque le centième anniversaire de la naissance de John Cage (1912–1992), figure atypique et provocatrice de la musique contemporaine. Olivia Grandville, ancienne membre de la Compagnie Bagouet, et l’ensemble]h[iatus lui rendent hommage à travers une chorégraphie qui s’appuie sur ses Cinq Ryoanji, inspirés du temple zen du même nom à Tokyo, célèbre pour son jardin de pierre à la composition énigmatique, qu’il concevait comme autant de bulles qui éclatent à la surface d’un étang de silence. À ces partitions, où s’entremêlent musique enregistrée et direct, écriture et improvisations, Olivia Grandville superpose, à l’image de ces feuilles de papier transparent que Cage utilisait dans son processus de création, une partition chorégraphique où chacun des interprètes est associé à un instrument et apporte sa singularité, sa couleur dans une structuration de l’espace qui évoque le jardin et ses pierres mystérieuses.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.