Entre Vienne & Istanbul

Sacrées | Profanes

Musique

CHŒUR DE L’OPÉRA DE DIJON

DIRECTION MUSICALE Anass Ismat

  • PROGRAMME 

    STEVAN HRISTIĆ (1885-1958)
    Svjati Boze (1915)

    STEVAN STOJANOVIĆ MOKRANJAC (1856-1914)
    Gospodi Vozva

    FRANZ LISZT (1811-1886)
    Ave Maria (1842)

    ZOLTÁN KODÁLY (1882-1967)
    Jesus és a kufárok (1934)

    AHMED ADNAN SAYGUN (1907-1991)
    Oratorio Yunus Emre (1946) (extraits)

    GEORGES ENESCO (1881-1955)
    Waldegesang (1898)

    BÉLA BARTÓK (1881-1945)
    Gyermek-és nőikarok (Chœurs pour voix de femmes et d’enfants) (1937)
    Joszagigezo (Chant magique)
    Level Az Otthoniakhoz (Lettre aux miens)
    Ne Menj El ! (Ne pars pas)
    Senkim A Vilagon (Je n’ai personne au monde)
    Huszarnota (Chant de hussard)

    FRANZ SCHUBERT (1797-1828)
    Die Nacht Op. 17 n°4

    BÉLA BARTÓK (1881-1945)
    Gyermek-és nőikarok (Chœurs pour voix de femmes et d’enfants) (1937)
    Resteknek Notaja (Chanson des paresseux)
    Bolyongas (Errance)
    Banat (La peine)
    Legenycsufolo (Taquinerie de jeune homme)

    FRANZ SCHUBERT (1797-1828)
    Der Gondelfahrer op.28
    Coronach D. 836 (1826)
    Gott in der Natur D. 757 (1827)
    An die Sonne, D. 439 (1816)
    Gott im Ungewitter D. 985
    Der Tanz D. 826 (1825)





  • DISTRIBUTION 

    Corinne Bigeard, Sarah Hauss, Linda Durier, Aurélie Marjot, Lysiane Minasyan Sopranes

    Delphine Ribemont-Lambert, thi-Lien Truong, Véronique Mighetti, Véronique Rouge, Ana Stefanescu, Dana Luccock Alti

    Stefano Ferrari, Yu Chen, Jean-Christophe Sandmeier, Sébastien Calmette, Nicolas Rether, François Hollemaert Ténors

    Jean-Paul Espiasse, Erix Pezon, Rafael Galaz Basses 1

    Zakaria El Bahri, Xavier Levy-Forges & Fabrice Vernier Basses 2

Pour joindre Istanbul à Vienne par le rail, deux itinéraires s’offrent à vous : par le nord, via Bucarest et Budapest, ou par le sud, via Belgrade. Le Chœur de l’Opéra de Dijon vous propose de visiter en musique l’ensemble de ces capitales au cours d’un aller-retour du profane au sacré en forme d’invitation au voyage. Aux portes de l’Orient, la surprise sera au rendez-vous avec Ahmet Adnan Saygun, qui croise les chants populaires de la Sublime Porte et la musique française apprise durant ses études à Paris. Une occasion rare d’entendre des extraits de son oratorio écrit sur le poète soufi du XIIIe siècle Yunus Emre. À Bucarest, c’est Enesco qui vous fera pénétrer dans le palais royal de Cotroceni : la poétesse Carmen Sylva qui lui fournit le texte de Waldgesang n’est autre que la reine Elisabeth de Roumanie. À Budapest, Liszt et Kodály font entrer les rythmes magyars dans la liturgie catholique tandis que Bartók part à la découverte du folklore de son pays. A Vienne, les magnifiques pièces pour chœur de Schubert vous livrent leurs secrètes beautés. Enfin, Stevan Hristić, compositeur serbe du XXe siècle, et ses prédécesseurs Kornelije Stanković vous entraînent à la découverte de la Ville Blanche où se croisent Est et Ouest, passé ottoman et modernité slave.

Ajouter au calendrier
Temple protestant de Dijon
  • octobre 2015
    • dimanche 25 à 15h00
Tarif D
de 5,50€ à 20€
Durée
1h45

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.