Jours étranges

Dominique Bagouet

Danse

EN COREALISATION AVEC LE FESTIVAL ART DANSE

CHORÉGRAPHIE
Dominique Bagouet
DIRECTION ARTISTIQUE Catherine Legrand
MUSIQUE The Doors (extraits de l’album Strange Days)
ENVIRONNEMENT MUSICAL Thomas Poli
SCÉNOGRAPHIE Laurent Gachet, adaptée par Vincent Gadras
COSTUMES Laure Fonvieille
LUMIÈRES Didier Martin

  • DISTRIBUTION 

    POUR LES 6 INTERPRÈTES Magali Caillet, Lucie Collardeau, Katja Fleig, Elise Ladoué, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini

  • PRODUCTION / COPRODUCTION 

    PRODUCTION
    Bonlieu Scène nationale Annecy

    COPRODUCTION
    Théâtre National de Bretagne
    Le Triangle, cité de la danse/Rennes
    Le Théâtre, Scène nationale de Mâcon-Val de Saône

Jours étranges, créée à Montpellier en 1990, est l’une des dernières pièces de Dominique Bagouet, figure essentielle de la danse française des années 80, qui décèdera tragiquement deux ans plus tard. Le chorégraphe, à l’occasion du dixième anniversaire du CCN qu’il avait fondé dans la ville, s’y interrogeait sur les conséquences de l’institutionnalisation de la création et ses éventuels effets indésirables — perte de spontanéité ? Enlisement de la créativité ? — à travers une chorégraphie qui allait de manière volontaire et radicale à l’encontre de son propre style. Sur la musique de l’album Strange Days des Doors, il convoquait une danse ludique et libératoire au plus près des instincts, où chaque geste se chargeait de sensualité et de révolte. 

Cette pièce culte et séminale, Catherine Legrand, qui fut assistante de Bagouet à l’époque, la recrée 28 ans plus tard, en revendiquant pour elle-même la liberté qui était au coeur de Jours étranges, et avec cette fois une distribution entièrement féminine.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.