Passion selon Saint Matthieu

Ensemble Pygmalion

Musique

ENSEMBLE PYGMALION

DIRECTION MUSICALE Raphaël Pichon
ÉVANGELISTE Julian Prégardien
JÉSUS Stéphane Degout
Avec Maïlys de Villoutreys | Violaine Le Chenadec | Damien Guillon | Lucile Richardot | Thomas Hobbs Samuel Boden* | Christian Immler

*Samuel Boden étant souffrant ses airs seront chantés par Thomas Hobbs.

  • PROGRAMME 

    JOHANN SEBASTIAN BACH (1685-1750)

    Passion selon Saint-Matthieu BWV 244 (1727)

    Première partie

    Motet : Johann Kuhnau - Tristis est anima mea

    1. Chœur « Kommt, ihr Töchter » 2. Récit
    3. Choral « Herzliebster Jesu »
    4. Récit

    5. Chœur « Ja nicht auf das Fest »
    6. Récit
    7. Chœur « Wozu dienet dieser Unrath ? »
    8. Récit
    9. Récitatif (Alto) « Du lieber Heiland »
    10. Air (Alto) « Buss und Reu »
    11. Récit
    12. Air (Soprano) « Blute nur »
    13. Récit
    14. Chœur « Wo willst du »
    15. Récit
    16. Choral « Ich bin’s, ich sollte büssen »
    17. Récit
    18. Récitatif (Soprano) « Wiewohl, mein Herz »
    19. Air (Soprano) « Ich will dir mein Herze schenken » 20. Récit
    21. Choral « Erkenne mich »
    22. Récit
    23. Choral « Ich will hier bei dir stehen »
    24. Récit
    25. Récitatif et Choral « O Schmerz » 

    26. Air (Ténor et Chœur) « Ich will bei meinem Jesu wachen »
    27. Récit
    28. Récitatif (Basse) « Der Heiland fällt »

    29. Air (Basse) « Gerne will ich bequemen Kreuz » 30. Récit
    31. Choral « Was mein Gott will »
    32. Récit

    33. Duo (Soprano-Alto avec Chœur) « So ist mein Jesus nun gefangen »
    34. Récit
    35. Choral « O Mensch, bewein’ dein Sünde gross »

    Entracte

    Deuxième partie

    Motet : Jacob Handl Gallus - Ecce quomodo moritur

    36. Air (Alto avec Chœur) « Ach, nun ist mein Jesus hin ! » 37. Récit
    38. Choral « Mir hat die Welt »
    39. Récit

    40. Récitatif (Ténor) « Mein Jesus schweigt » 41. Air (Ténor) « Geduld, Geduld ! »
    42. Récit
    43. Récit

    44. Choral « Wer hat dich so geschlagen ? » 45. Récit
    46. Récit
    47. Air (Alto) « Erbarme dich, mein Gott » 48. Choral « Bin ich gleich von dir gewichen » 49. Récit

    50. Récit
    51. Air (Basse) « Gebt mir meinen Jesum wieder »
    52. Récit
    53. Choral « Befiehl du deine Wege »
    54. Récit
    55. Choral « Wie wunderbarlich ist doch diese Strafe »
    56. Récit
    57. Récitatif (Soprano) « Er hat uns Allen Wohlgetan »
    58. Air (Soprano) « Aus Liebe will mein Heiland sterben » 59. Récit
    60. Récitatif (Alto) « Erbarm’ es Gott ! »
    61. Air (Alto) « Können Tränen meiner Wangen nichts erlangen »
    62. Récit 

    63. Choral « O Haupt voll Blut und wunden »
    64. Récit
    65. Récitatif (basse) « Ja ! freilich will in und das Fleisch und Blut »
    66. Air (Basse) « Komm, süsses Kreuz »
    67. Récit
    68. Récit
    69. Récitatif (Alto) « Ach Golgatha unsel’ges Golgatha » 70. Air (Alto avec chœur) « Sehet, Jesus hat die Hand » 71. Récit
    72. Choral « Wenn ich einmal soll scheiden »
    73. Récit
    74. Récitatif (Basse) « Am Abend, da es Kühle war »
    75. Air (Basse) « Mach dich, mein Herze »
    76. Récit
    77. Récitatif et Chœur « Nun ist der Herr zur Ruh’gebracht »
    78. Double chœur final « Wir setzen uns mit Tränen nieder » 

  • DISTRIBUTION 

    Chœur et orchestre, Pygmalion 

    Anne-Emmanuelle Davy, Maïlys de Villoutreys, Perrine Devillers, Alice Foccroulle (sauf n°1), Armelle Froeliger sopranos 1

    Anne-Marie Beaudette, Ellen Giacone (sauf n°1), Marie-Frédérique Girod, Nadia Lavoyer (sauf n°1), Violaine le Chenadec, Marie Planinsek sopranos 2 

    Alice Foccroulle, Ellen Giacone, Nadia Lavoyer capella (n°1) 

    Philippe Barth, Damien Guillon, Marie Pouchelon altos 1

    Myriam Arbouz, Lucile Richardot, Guilhem Terrail altos 2

    Sam Boden, Olivier Coiffet, Davy Cornillot ténors 1

    Guillaume Gutierrez, Thomas Hobbs, Randol Rodriguez ténors 2

    Etienne Bazola, Renaud Bres, Geoffroy Buffière, Jean-Michel Durang basses 1

    Virgile Ancely, Nicolas Boulanger, Geoffroy Heurard, Christian Immler basses 2

    Continuo

    Emilia Gliozzi violoncelle

    Thomas de Pierrefeu contrebasse

    Sébastien Daucé et Arnaud de Pasquale orgue & clavecin

    Thomas Dunford archiluth

    Orchestre 1

    Sophie Gent (aria n°39), Louis Créac’h, Béatrice Linon violons 1

    Gabriel Grosbard, Yoko Kawakubo, Satomi Watanabe violons 2

    Jérôme Van Waerbeke, Marta Paramo altos

    Julien Léonard (solo n°56 & 57) viole de gambe

    Emilia Gliozzi violoncelle

    Thomas de Pierrefeu contrebasse

    Augustin Humeau (aria n°13) basson

    Jasu Moisio hautbois 1

    Lidewei de Sterck hautbois 2

    Georgia Browne flûte 1

    Anne Thivierge flûte 2

    Sébastien Daucé orgue

    Thomas Dunford archiluth

    Orchestre 2

    Cecilia Bernardini (aria n°42), Sandrine Dupé, Katya Polin (+n°19 Flauto Dolce, Flûte 2) violons 1

    Varoujan Doneyan, Cyrielle Eberhardt, David Wish violons 2

    Josèphe Cottet, Pierre Vallet altos

    Antoine Touche (aria n°35), Gulrim Choi violoncelles

    Elise Christiaens contrebasse

    Evolène Kiener basson

    Shai Kribus (+n°19 Flauto Dolce, Flûte 1) hautbois 1

    Timothée Oudinot hautbois 2

    Jean Bregnac flûte 1

    Morgane Eouzan flûte 2

    Arnaud de Pasquale orgue et clavecin

Téléchargez le livret Passion selon Saint Matthieu

Il y avait trop longtemps que le plus magistral des oratorios allemands n’était plus venu honorer la scène de l’Opéra de Dijon ! Vraisemblablement écrite pour le Vendredi Saint de l’année 1727 et donnée en l’Église Saint-Nicolas de Leipzig — la seule à posséder deux orgues à l’époque — la Passion selon Saint Matthieu conte l’histoire des derniers jours du Christ tels qu’ils sont rapportés par le premier évangile. Musique liturgique, donc, mais qui, repensée par Bach en une architecture savante, devient un véritable opéra sacré, dans lequel le compositeur ne néglige aucun des moyens théâtraux à sa disposition pour rendre sensible la portée universelle du texte et toucher son auditoire. Au récit des événements fait par l’évangéliste — dans lequel les rôles principaux, Jésus, Pierre, Judas ou Pilate, sont distribués à des solistes — viennent donc se superposer vingt-huit arias en forme de commentaires affectifs et douze chorals, moment de recueillement et de foi pour l’assemblée. La variété et la beauté suffocante des airs, les trésors d’intelligence dramatique prodigués par Bach, la synthèse prodigieuse des styles et des genres en une unité supérieure et l’élévation spirituelle continue qui la parcourt font de cette œuvre une expérience bouleversante et, littéralement, édifiante. Servi par les étoiles montantes du baroque que sont Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion, qui ont réuni une distribution exceptionnelle — Stéphane Degout et Samuel Boden, pour ne citer qu’eux —, Bach viendra nous transporter et nous conter une fois encore comment tout s’est accompli.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.