Sweet spring songs

Britten | Holst | Vaughan-Williams

Musique

CHŒUR DE L’OPÉRA DE DIJON
DIRECTION MUSICALE
Anass Ismat

  • PROGRAMME 

    ŒUVRES POUR CHŒUR DE CHAMBRE DE BRITTEN, VAUGHAN-WILLIAMS ET HOLST

C’est avec le Chœur de l’Opéra de Dijon que s’achève ce printemps passé sur les chemins musicaux de la belle Albion. La plus célèbre des partitions pour chœur a capella pourrait être cette Hymne à Sainte Cécile, que Benjamin Britten composa au début des années 40. Une œuvre qui malgré sa brièveté est une des plus éclatantes réussites du compositeur pour qui elle revêtait une triple signification. Avec elle, il célébrait tout à la fois sa fête — il était né le jour de la Sainte Cécile —, celle de tous les musiciens dont elle est la protectrice, et s’inscrivait dans une tradition anglaise ancestrale et riche. Plus rares, plus intimes et intensément poétiques, les cinq Flower Songs de 1951 explorent les métaphores secrètes que les fleurs font éclore dans l’âme humaine. Autour de ces deux partitions d’exception se donne rendez-vous un bouquet d’autres floraisons printanières qui illustrent toutes un aspect méconnu et fascinant des grands compositeurs anglais.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.