Wilhem Latchoumia

Musique

piano Wilhem Latchoumia

  • Programme 

    BARTÓK Chants de Noël roumains pour piano Sz.57 | Bagatelles op.6 no 1 Molto sostenuto, no 3 Andante, no 4 Grave, no 6 Lento

    PETER EÖTVÖS Kosmos

    PROKOFIEV Cendrillon op.97

    LIGETI Études nos 8, 11, 12, 13, 14, 17 et 18

Vous aurez pu découvrir ou redécouvrir tout au long de cette saison l’étrange figure d’un compositeur qui, s’il n’est à l’origine d’aucune école et si son purgatoire n’est pas vraiment terminé à cette heure, aura eu une postérité manifeste chez les musiciens d’aujourd’hui. Il a su plonger profondément les racines de sa musique dans sa terre natale, y intégrer les tournures populaires, où s’exprime le véritable génie du peuple, non comme des choses mortes et stériles mais en les laissant travailler son style de l’intérieur, les révélant par là à elles-mêmes. Jamais sa musique ne se fermera pourtant à la modernité de son temps, jamais elle n’acceptera pour autant de s’y laisser enfermer. Cette démarche ouverte et avide de liberté sera souvent un modèle pour les compositeurs hongrois qui lui succéderont, et auront comme lui à connaître l’exil. C’est avec deux de ces fils spirituels de Bartók que l’Opéra de Dijon a choisi de clore sa saison hongroise: Ligeti et Eötvös. De la version pour piano de Kosmos aux études de Ligeti, qui retrouvent et explorent plus avant la conception percussive que Bartók avait du piano — en particulier le redoutable Escalier du Diable — Wilhem Latchoumia, pianiste rompu au répertoire contemporain et souvent salué par la presse, nous entraîne dans cette lecture en miroir d’un compositeur face à sa postérité.

Ajouter au calendrier
Grand théâtre
  • juin 2012
    • jeudi 07 à 20h00
Tarif C
de 5,50€ à 33€
Durée
1h50 environ avec entracte

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.